8 erreurs à éviter avec sa crème solaire
Conseils beauté
8 erreurs à éviter avec sa crème solaire

Au moment des vacances, telles des cigales nous sommes nombreux à rechercher le soleil que ce soit à la mer ou à la montagne. Le soleil est bon pour notre organisme mais à petite dose. Si aujourd'hui la majorité d'entre nous a pris conscience de la nécessité d'utiliser une protection solaire, d'après les spécialistes les erreurs commises lorsqu'on le fait sont encore trop nombreuses. Alors que vous soyez adepte de la plage ou des pistes enneigées, cette année, profitez du soleil en toute sérénité. Pour cela découvrez si vous faites partie de ceux qui commettent l'une des 8 erreurs d'utilisation suivantes, et surtout ne les reproduisez plus !

N°1 : Ne pas appliquer sa crème de manière uniforme

Parce que certaines zones du corps sont moins accessibles que d’autres, ou parce qu’on est pressé d’aller se baigner, ou de profiter de la neige, il peut fréquemment nous arriver de négliger de protéger une partie du dos, les oreilles, les mains, la nuque ou encore le cuir chevelu là où il est dégarni.

Un oubli qui peut coûter cher et qui peut se traduire soit très rapidement par un coup de soleil, soit sur le long terme par le vieillissement prématuré des zones fragiles.

Attention également a être suffisamment généreux lors de l'application  : une crème solaire doit être mise en couche épaisse pour créer une vraie barrière.

N° 2 : Oublier de remettre du produit solaire régulièrement

Les dermatologues recommandent de renouveler l'application d'une protection solaire toutes les deux heures. En effet, tous les produits solaires sont prévus pour être efficace avec une couche épaisse de produit, voire même deux. Or bien peu nombreux sont ceux qui respectent ces conditions d'utilisation. Appliquer une nouvelle fois sa crème ou son spray solaire deux heures après la 1ère application permet de se rapprocher de l'utilisation préconisée.

N°3 : Utiliser un indice de protection inadapté à votre phototype

Choisir le produit solaire adapté nécessite d'abord de connaître son phototype qui est le classement des personnes selon leur sensibilité aux rayons UV, puis de croiser cette information avec l'intensité de l'exposition au soleil.

Connaître son phototype pour choisir le bon soin solaire :

Selon notre type de peau, nous sommes plus ou moins sensibles à l'exposition au soleil. Il existe 6 phototypes, utilisés par l'Agence Française de la Santé et du Médicament (AFSM) pour faire ses recommandations du bon usage des produits solaires. La tableau ci-dessous vous permettra de déterminer quel est votre phototype si vous ne le connaissez pas encore :

Phototypes pour déterminer quelle protection solaire utiliser source AFSM

Savoir déterminer le niveau d'exposition au soleil

L'intensité de l'exposition au soleil varie selon l'endroit où vous vous trouvez et la météo évidemment. Lorsque vous partez en vacances à la neige, vous êtes dans le cas d'une exposition extrême car la neige réfléchit jusqu’à 80% des UV tandis que le sable jusqu’à 15% (ce qui est déjà beaucoup !). 

niveaux d'exposition au soleil pour choisir la bonne crème solaire source AFSM 

Et ainsi choisir le soin solaire au FPS adapté :

Le FPS ou Facteur de Protection Solaire indique le niveau de protection fourni par le produit solaire. Il existe 4 niveaux de protection selon le FPS du produit:

- Protection Faible : FPS 6 ou 10

Protection moyenne : FPS 15, 20 ou 25

- Haute protection : FPS 30 ou 50

- Très Haute Protection : FPS 50+

En croisant votre phototype et l'intensité de l'exposition au soleil, vous pouvez déterminer quel est le FPS ou SPF (Sun Protection Factor si c'est en anglais) qui vous convient grâce à ce tableau fourni par l'AFSM.

quelle protection solaire utiliser selon son phototype et l'exposition source AFSM

N°4 : Faire l'impasse sur les formules Waterproof

Parce que vous n'allez pas vous baigner vous vous dites qu'une crème solaire résistante à l'eau (c'est-à-dire waterproof) est superflue ? Erreur ! Vous oubliez que vous allez probablement transpirer et ainsi éliminer votre protection solaire plus rapidement. Donc que vous partiez à la montagne ou à la mer, à la campagne ou en ville peu importe : si vous passez un long moment dehors, exposé au soleil pendant les heures critiques (10h-16h) : optez pour une formule waterproof.

N'oubliez pas également que même avec une formule waterproof vous devez remettre une protection solaire après le bain, surtout si vous vous êtes frotté(e) vigoureusement avec votre serviette pour vous réchauffer, enlevant au passage votre spray ou votre crème.

N°5 : Se dire que sa crème de jour avec SPF suffit

Les crèmes de jour teintées avec SPF ne sont pas soumises aux mêmes contraintes règlementaires que les soins solaires. Elles n'ont notamment pas d'obligation de protection contre les UVA. Les produits solaires doivent protéger à la fois contre les UVB et UVA. Les UVB vont provoquer des coups de soleil, leur action est donc visible rapidement. A l'inverse, une trop forte exposition sur le long terme aux UVA aura des effets nocifs à long terme : ils vont accélérer le vieillissement cutané et sont responsables des cancers de la peau. Donc en cas d'exposition prolongée au soleil, en plein air, on troque sa crème de jour avec SPF pour une vraie crème solaire.

N°6 : Utiliser un soin solaire ouvert depuis trop longtemps

Les cosmétiques ont toujours une PAO (Période Après Ouverture) d'indiquée qui est la période pendant laquelle un produit est sûr pour le consommateur après son ouverture. Cette PAO est symbolisée par dessin d'un produit ouvert sur le produit et une durée (généralement indiquée en mois : 12M = 12 mois par exemple).

Il est important de respecter cette durée, même s'il est tentant de réutiliser la crème solaire de l'année précédente ou plus ancienne ! Car attention si on dépasse cette PAO, la protection solaire risque de s'être dégradée, d'autant plus que nos produit solaires sont souvent soumis à rude épreuve (chaleur, sable...). Donc si votre produit solaire est trop vieux, il faut le renouveler... sans hésiter !

N°7 : Croire qu'on peut se dispenser de protection car on a le teint mat

Et non, retour à l'erreur n°3 et au tableau des phototypes puis des recommandations de protection pour s'en rendre compte. Même mate par nature ou parce que bronzée, la peau est sensible au soleil. Même si le risque de coup de soleil est moindre, les effets des UVB et les risques associés (vieillissement cutané prématuré, cancer de la peau) sont toujours là.

N°8 : Penser qu'on ne risque rien par temps nuageux

Il vous est peut-être déjà arrivé de prendre un coup de soleil alors que le soleil était caché derrière les nuages ? Oui, les nuages sont traîtres. Plutôt que de se fier à votre ressenti pour évaluer si une protection solaire est nécessaire ou pas, faites appel... à la météo ! L'indice UV fourni par le bulletin météo (facilement consultable en ligne) vous permettra de déterminer si une protection est nécessaire ou pas :

-en-dessous de 3, c'est inutile

-entre 3 et 5 ça dépendra de votre phototype

-au-delà de 5, une protection est indispensable

Produits en lien avec l'article
  • Spray solaire Bio SPF 30 Centella

    Un spray solaire bio qui protège la peau pour que vous puissiez vous exposer au soleil en toute sérénité

    24,92 €
  • Duo bio Spray Solaire et Reine de Hongrie Edition spéciale Centella

    Vos alliés plage de cet été !

    45,83 €
  • Duo Spray Solaire Bio SPF 30 - Centella

    Un spray solaire bio qui protège la peau pour que vous puissiez vous exposer au soleil en toute sérénité

    49,83 €
Newsletter
Recevez toutes les offres, informations et exclusivités de la boutique.