La CENTELLA ASIATICA une plante exceptionnelle

Herbe du tigre, Gotu kola, Antanan, Pegaga, Brahmi, Hydrocotile

 

La Centella Asiatica est l’actif phare de la gamme de cosmétique bio Centella. Originaire d’Asie et d’Océanie, elle possède de nombreuses propriétés et, est utilisée comme plante médicinale depuis des siècles en Inde et en Chine.

En cosmétique, Le laboratoire ROIG est le premier à avoir utilisé en 1972 la Centella Asiatica dans ses formules de beauté.

 

Description botanique

Feuille de Centella Asiatica

La Centella Asiatica est une plante herbacée rampante et semi-aquatique de la famille des Apiaceae. Elle affectionne les régions marécageuses du globe, situé à une altitude d’environ 700 mètres. Elle est constituée de fines tiges vertes à roses formant des stolons. Les feuilles vertes ont une texture douce et les petites fleurs (- de 3 mm) roses et vertes sont disposées en ombrelle prés de la surface du sol.

La plante est mature en 3 mois et on la récolte intégralement (y compris les racines) mais en cosmétique ce sont principalement les feuilles et les tiges qui sont utilisées.

 Une plante légendaire venue d’Asie

En Asie, la Centella Asiatica pousse dans les régions marécageuses d’Inde, de Chine, d’Indonésie et d’Australie, et est utilisée depuis des siècles dans la médecine ayurvédique et traditionnelle chinoise pour ses nombreuses propriétés.

La légende raconte qu’au Laos un jeune paysan tomba amoureuse de la fille du chef de son village. Lorsqu’il fit sa demande en mariage le père de la dulcinée, trouvant la condition du prétendant bien modeste, se mit en colère et prenant son épée lui entailla l’oreille. Connaissant sa réputation de guérisseur, il lui dit qu’il ne pourrait épouser sa fille que s’il revenait le lendemain avec l’oreille guérie. Le jeune homme connaissait les propriétés de la Centella Asiatica, il avait souvent vu les tigres se rouler dans cette herbe pour soigner leurs blessures. Il passa donc toute la nuit à appliquer sur son oreille de la Centella Asiatica et se présenta le lendemain matin devant le chef du village avec l'oreille guérie. Le mariage eu donc lieu et la légende de la Centella Asiatica commença à se propager.

Une plante pilier de la médecine ayurvédique

De part les continents, on lui attribut des actions sur le ralentissement du vieillissement. Ainsi en Asie, la Centella Asiatica serait notamment le secret de longévité du chinois Li Ching-Yun qui aurait vécu plus de 200 ans en consommant chaque jour de la Centella Asiatica en infusion ou en salade. En Europe, depuis le 17ème siècle cette plante entre dans la composition de l’Elixir Végétal de la Grande-Chartreuse, « cet élixir de longue vie » fabriqué et commercialisé par les membres de l’ordre des Chartreux.

En Inde, en Chine et en Indonésie, les propriétés médicinales de la Centella Asiatica sont connues depuis plus de 2000 ans, où elle est utilisée pour soigner les blessures, les problèmes cutanés ou encore traiter les troubles veineux. La médecine ayurvédique considère cette plante comme un régénérateur des cellules nerveuses, améliorant ainsi la concentration et la mémoire de ceux qui la consomment. Elle est d’ailleurs utilisée dans certaines régions d’Himalaya par les yogis pour améliorer la méditation. Des actions supposées sur le cerveau qui ont été depuis quelques années démontrées à travers le monde par plusieurs études scientifiques.1

La Centella Asiatica est utilisée pour cicatriser les manifestations de la lèpre et a fait à cet effet l’objet de nombreuses recherches, notamment à Madagascar, où les études cliniques menée par les Dr Ch. Grimes et P. Boiteau s’achevèrent en 1942 par la mise au point d'un médicament cicatrisant : le madécassol2, 3.

Depuis plusieurs années, cette plante asiatique est utilisée par les herboristes occidentaux qui la recommandent surtout pour tonifier les parois des vaisseaux sanguins, améliorer la circulation sanguine, ou traiter les varices.

Un capital beauté prouvé scientifiquement

Les légendes qui circulent autour de la Centella Asiatica ont amené, au fil des années, de nombreux chercheurs internationaux à l’étudier. Ils découvrent ainsi un véritable trésor de beauté.

Plusieurs études scientifiques démontrent ainsi ses multiples vertus : régénération des cellules, réparation des tissus, action sur la micro-circulation…

Le professeur Maquart4 a même démontré que cette plante exceptionnelle avait une action importante sur la synthèse du collagène et la réparation des tissus.

Ses propriétés anti-âge remarquables

Au Sri Lanka, un proverbe populaire veut que «deux feuilles par jour de gotu kola éloigne la vieillesse». En usage cosmétique, ses propriétés sont directement liées à ses deux constituants principaux : des saponosides (Madécassoside, Asiaticoside) et des triterpènes (Acide asiatique, acide madécassique). Solubles dans l’eau, ces principes actifs se retrouvent principalement dans des extraits de Centella Asiatica à base d’eau ou de glycérine.

Le collagène est une des protéines majeures de la peau, elle lui assure résistance et élasticité. Avec l’âge la concentration en collagène dans les tissus diminue induisant les phénomènes de vieillissement cutané se traduisant par l’apparition de rides, le relâchement de la peau, la perte d’élasticité… Les saponosides et triterpènes présents dans les cellules de Centella Asiatica sont capables d’agir sur les systèmes responsables de la production de collagène conduisant à sa synthèse5 : sa production mais aussi sa qualité augmente donc dans les cellules.

Ces actions confèrent donc à la Centella Asiatica des propriétés anti-âge et fermeté pour une peau éclatante de jeunesse.

Ses autres vertus

La Centella Asiatica est également un puissant anti-inflammatoire et cicatrisant6. Les extraits de l’herbe du tigre sont donc très utilisés dans les soins pour peaux sensibles ou irritées. Stimulant la production de collagène mais aussi de fibroblastes, elle active le processus de cicatrisation et la régénération des tissus. Elle est ainsi utilisée dans des crèmes cicatrisantes, après soleil ou soins post-chirurgie mais aussi dans des crèmes anti-vergetures.

La Centella Asiatica a aussi une action sur la lutte contre les imperfections. En effet, une des molécules qu’elle synthétise, la madécassoside, possède des qualités antibactériennes7 qui limitent donc la fixation de micro-organismes sur l’épiderme.

Son action protectrice du réseau vasculaire8 lui confère aussi des actions significatives sur le soulagement du phénomène « jambe lourde » bien connu des femmes.

Le Gotu Kola de part son action drainante est très utilisée dans les crèmes minceur et le traitement de la peau d’orange.9

Les cellules souches de Centella Asiatica

La Centella Asiatica est mieux connue en formulation sous forme d’extraits végétaux, or depuis quelques années les progrès de la biotechnologie végétale ont permis de faire émerger un autre trésor d’efficacité beauté: Les cellules souches.

Les végétaux renferment naturellement des cellules souches dans leurs racines, leurs feuilles… Ces cellules souches à la différence des cellules souches humaines ont toutes la capacité de se multiplier à l’infini et de créer toutes les parties de la plante. Les progrès de la biotechnologie ont permis de faire émerger des techniques capables de faire proliférer en laboratoire ces cellules souches. Ainsi on reproduit en culture une réaction de cicatrisation : une surface coupé d’un organe de plante (Feuille, fleur, tige…) est mis en culture jusqu’à ce que les cellules se divisent et se multiplient à la surface pour les récupérer ensuite.

Les cellules souches de Centella Asiatica, ainsi obtenu à partir du cœur de la plante, sont des actifs exceptionnels aux propriétés considérables. De part leur nature, les cellules souches de Centella Asiatica aident à préserver et stimuler les fonctions naturelles des cellules souches de la peau. Riches en antioxydant, elles sont aussi un puissant actif pour lutter contre le relâchement cutané. En effet, leur activité anti-radicalaire permet de stabiliser les quantités d’acide hyaluronique en activant sa synthèse10. Cette molécule, source d’hydratation, est aussi un puissant stimulant de l’activité cellulaire agissant ainsi sur l’élasticité de la peau.

D’autres études scientifiques ont également démontré que les cellules souches de Centella Asiatica favorisent l’élasticité des vaisseaux sanguins et influencent l’activité lipolytique pour une réduction visible du tissu adipeux.

Et les études concernant ces cellules souches continuent, les scientifiques n’ont donc pas fini de découvrir tous les secrets de cet actif exceptionnel.

La Centella Asiatica dans nos produits

C’est lors d’un voyage en Asie qu’Emile ROIG, créateur des laboratoires, rencontre la Centella Asiatica et entend parler de ses nombreuses propriétés. Intrigué par les légendes, il approfondit ses recherches et découvre les multiples bienfaits qu’offre cette herbe asiatique. Fasciné alors par ses propriétés, il décide à son retour en France de créer une gamme de cosmétiques autour de cette plante, c’est ainsi qu’est née la marque Centella, première gamme à utiliser la Centella Asiatica. Depuis ce jour, les laboratoires EV.ROIG utilisent et subliment les propriétés de la Centella Asiatica en formulant des produits à l’efficacité reconnue et toujours à la pointe de l’innovation cosmétique.

La marque Centella propose ainsi une large gamme de soins concentrés, avec des formules pouvant aller jusqu’à 60% d’extrait de Centella Asiatica, ce qui les différencie du reste du marché :

Références bibliographiques :

  1.  G.K., Shinomol; Muralidhara; M.S. Bharath, Muchukunte, Exploring the Role of “Brahmi” (Bocopa monnieri and Centella asiatica) in Brain Function and Therapy, Recent Patents on Endocrine, Metabolic & Immune Drug Discovery, Volume 5, Number 1, January 2011, pp. 33-49(17)
  2. BOITEAU PBUZAS A, et al.,Derivatives of Centella asiatica used against leprosy.Nature. 1949 Feb 12;163(4137):258-60.
  3. Ch. Grimes (1939). Le traitement de la lèpre par l’Hydrocotyle asiatica. Bulletin de la Société de pathologie exotique, XXXII (6) : 692.
  4. Francois-Xavier Maquart, Georges Bellon, Philippe Gillery, Yanusz Wegrowski, Jacques-Paul Borel, Stimulation of Collagen Synthesis in Fibroblast Cultures by a Triterpene Extracted from Centella Asiatica, Connect Tissue Res. 1990;24(2):107-20.
  5. F.X. Maquart, G.Bellon, P.Gillery, J.P.Borel, Stimulation of collagen synthesis in venous and dermis fibroblast cultures by titrated extract from Centella Asiatica, Phlébologie 89
  6. A.Shuklaa, , A.M. Rasika, G.K. Jainb, R. Shankard, D.K. Kulshresthac, B.N. Dhawana, In vitro and in vivo wound healing activity of asiaticoside isolated from Centella asiatica, J Ethnopharmacol. 1999 Apr;65(1):1-11.
  7. Jagtap NS, Khadabadi SS, Ghorpade DS, Banarase NB, Naphade SS, Antimicrobial and Antifungal Activity of Centella Asiatica (L.) Urban, Umbeliferae, Research J. Pharm. and Tech.2 (2): April.-June.2009
  8. Cesarone MR, Laurora G, De Sanctis MT, Incandela L, Grimaldi R, Marelli C, Belcaro G, The microcirculatory activity of Centella Asiatica in venous insufficiency. A double-blind study, Minerva Cardioangiologica [1994, 42(6):299-304]
  9. Hachem, A. and Borgoin, J.Y. La Med. Prat. 12 (Suppl. 2), 17–21 (1979), Etude anatomo-clinique des effets de l'extrait titre de centella asiatica dans la lipodystrophie localisee, La Med. Prat. 12 (Suppl. 2), 17–21 (1979).
  10. Istituto di ricerche biotecnologiche (IRB), Determination of the anti-hyaluronidasic activity of centella asiatica stem cell with colorimetric assay, Centella asiatica stems G (IRB CASGX).

Newsletter
Recevez toutes les offres, informations et exclusivités de la boutique.