La Grande barrière de corail est-elle en voie de disparition ?
Environnement
La Grande barrière de corail est-elle en voie de disparition ?

La Grande barrière de corail en Australie continue son déclin : en 2016, près de la moitié de la barrière a disparu, principalement en raison de vagues de chaleur intenses et durables.

Quelles sont les causes de la disparition de la Grande barrière de corail ?

Les causes de la disparition de la Grande barrière de corail sont multiples :

Réchauffement climatique

Le réchauffement climatique a joué un rôle prépondérant dans la disparition des coraux ces deux dernières années. Les vagues de chaleur qui ont touché la région australienne ont mis à mal près de 30% des coraux en augmentant de façon brutale et prolongée la température de l’océan, conduisant à des épisodes de blanchissement de plus en plus fréquents.

Pollution de l’eau

La Grande barrière de corail est aussi exposée à une pollution de l’eau de mer de plus en plus importante, due principalement à l’exploitation des ressources en charbon du pays et aux rejets de pesticides et traitements agricoles.

Surpêche du requin et tourisme

Les activités de surpêche du requin déséquilibrent l’écosystème marin et l’équilibre entre les espèces, conduisant à une exposition plus importante des coraux à certaines maladies. Le tourisme et le développement du parc immobilier autour de la Grande barrière de corail contribuent également à la fragilisation des coraux et à la pollution de l’eau.

Quels rôles joue la Grande Barrière de Corail sur notre environnement ?

Protection des côtes maritimes

La Grande barrière de corail joue un rôle prépondérant dans la protection des récifs coralliens et dans la préservation de nombreuses espèces, notamment en cas d’ouragans ou tempêtes. Elle protège également la côte australienne de l’érosion et des potentiels tsunamis, qui auraient des effets dévastateurs sur la population si la Grande barrière venait à disparaître.

Vivier de nourriture pour l’écosystème marin et la population australienne

Les espèces marines présentes dans la Grande barrière de corail sont multiples : près de 25% des espèces marines et végétales s’y trouvent. La majorité de la population présente autour des zones côtières vit et se nourrit de la pêche.

Un écosystème utile pour la recherche biologique et médicale

La Grande barrière de corail a aussi un rôle méconnu dans la recherche et le développement biologique et médical. Certains composants des récifs coralliens sont ainsi utilisés pour la formulation de traitement de certains cancers ou maladies cardio-vasculaires.

Newsletter
Recevez toutes les offres, informations et exclusivités de la boutique.