Huiles végétales, minérales, estérifiées en cosmétique : comment s’y retrouver ?
Conseils beauté
Huiles végétales, minérales, estérifiées en cosmétique : comment s’y retrouver ?

Depuis quelques années, les huiles sont les stars des cosmétiques : pour les cheveux, pour le visage, pour le corps, solaires, elles se déclinent sous toutes les formes.

Derrière cette appellation globale, il existe quand même des différences de tailles entre les produits. Et cette différence vient pour l’essentiel du type d’huile utilisé.

D’un côté les huiles végétales, issues de la pression de fruits ou noyaux, de l’autre les huiles minérales qui nous viennent tout droit de la pétrochimie.

Et entre les deux, des huiles transformées : estérifiées ou hydrogénées.

Et il est parfois difficile pour les utilisateurs et les utilisatrices de savoir ce qui est bon pour la peau et de s’y retrouver dans une liste des ingrédients aux noms souvent imprononçables. Bonne nouvelle : nous vous avons préparé un guide complet et pratique pour vous offrir ce qu’il y a de meilleur.

Bon à savoir avant de vous lancer : les cinq premiers ingrédients dans la liste INCI constituent en moyenne 80% de la formule !

Les huiles minérales, fabriquées à partir du pétrole et à éviter à tout prix !

Vous avez bien lu, les huiles minérales largement utilisées en cosmétique non Bio sont toutes issues de l’industrie pétrochimique et sont donc à base de… pétrole !

Elles ne contiennent donc aucun principe actif et n’apportent aucune nutrition.

En fait, elles se contentent de créer un film gras par-dessus la peau qui apporte une sensation de douceur et qui limite les pertes naturelles en eau. En revanche, le derme ne respire plus et dès que ce film est retiré ou dissipé, la sécheresse cutanée est la même qu’initialement, boutons et points noirs en plus !

Pourquoi les utilise-t-on dans ce cas ? Tout simplement parce qu’elles sont très peu chères et très stables. Cependant, vous ne trouverez jamais ces huiles en cosmétique Bio, complètement interdites par les labels en raison de leur impact environnemental catastrophique et de leur valeur ajoutée négative.

Comment les reconnaître dans la liste INCI des ingrédients ?

- Paraffinum Liquidum
- Petrolatum
- Cera Microcristallina
- Mots contenants methicone ou siloxane
- Ozokerite
- Mineral oil

Les huiles estérifiées et hydrogénées : des propriétés cosmétiques dégradées

Les huiles transformées sont issues des huiles végétales. Il en existe deux types : les huiles estérifiées et les huiles hydrogénées. Si ces modifications leur confèrent des propriétés intéressantes en termes de texture, elles dénaturent cependant les huiles végétales ainsi que leurs propriétés naturelles.

huile estérifiée huile transformée

Les huiles estérifiées

Les huiles estérifiées sont des huiles végétales dont les molécules ont été « cassées » pour être combinées à des alcools, souvent des alcools gras, naturels ou synthétiques. Il s’agit d’une réaction chimique utilisée par les industriels pour faire baisser le coût des huiles mais également pour assurer la stabilité des formules. Ce type d’huile assure aussi un toucher plus sec et donc plus agréable en cosmétique.

Modifier ainsi la structure chimique d’une huile végétale lui fait perdre son efficacité et ses principes actifs

De plus, ce processus fait perdre sa naturalité à l’huile, qui a été transformée avec d’autres produits. Les bénéfices pour la peau sont donc quasiment nuls. En revanche, il peut être intéressant de les incorporer en toutes petites quantités pour rendre plus légèrement agréable la texture d’une formule.

Si vous les voyez en début de liste dans les ingrédients d’un produit cosmétique, évitez-le. Mais si une de ces huiles apparaît en toute fin de liste, cela est beaucoup moins gênant !

Comment les reconnaître dans la liste INCI des ingrédients ?

- Caprylic Capric Triglyceride
- Coco Caprylate Caprate
- Decyl Oleate
- Dicaprylyl Ether
- Isopropyl Palmitate
- Octyldodecanol
- Oleyl Erucate
- Oleyl Linoleate

Les huiles hydrogénées

Les huiles hydogénées sont des huiles végétales qui ont été extraites à très haute température. Ce processus a pour but de rendre les huiles solides, moins chères et plus stables.

L’hydrogénation des huiles provoquent la formation d’acides gras trans qui provoquent des inflammations de l’organisme

Pour cette raison, ces huiles ne sont pas utilisées dans nos cosmétiques.

Comment les reconnaître dans la liste INCI des ingrédients ?

- Hydrogenated
- Dihydrogenated
- Bis-hydrogenated
- Squalane
- Etc.

Les huiles végétales : 100% naturelles, nourrissantes, hydratantes et protectrices

cosmetique bio huile végétale naturelle

Enfin, les huiles végétales sont 100% naturelles, non modifiées et obtenus par pression de fruits ou de noyaux.

Les huiles végétales possèdent des propriétés variées mais toutes sont anti-oxydantes, riches en acide gras, nourrissantes et protectrices

Plus chères et plus précieuses, ces huiles sont très largement utilisées en cosmétique Bio pour leurs bienfaits naturels. Chez Centella et Hydraflore, nous n’utilisons que ce type d’huile à l’exception de trois produits où un pourcentage très bas d’huiles estérifiées nous permet de vous proposer de très belles textures. 

Comment les reconnaître dans la liste INCI des ingrédients ?

Les huiles végétalessont mentionnées par le nom botanique de la plante en latin suivi de la partie de la plante dont est extraite l’huile et enfin par le terme « oil » pour désigner l’huile végétale.

 

 

Newsletter
Recevez toutes les offres, informations et exclusivités de la boutique.