La filière Bio Equitable d'Huile Vierge de Baobab au Mali

Le développement de la filière Baobab

Sur la base des relations développées avec l'Office de la Haute Vallée du Niger (OHVN) pour la culture biologique du sésame et suite à la diversification des ressources au Mali, la filière Baobab a été créée en 2007 afin de valoriser les graines de baobab, ce fameux arbre magique. Les techniciens de l'Office ont ainsi découvert le procédé de fabrication de l'huile à partir de cette graine.

Source d’acide gras essentiels (notamment d'acide oléique, palmitique et linoléique), l'huile de baobab est très émolliente, adoucissante, particulièrement recommandée pour les peaux sèches, tiraillées et gerçées.

Elle possède des propriétés anti-oxydantes et anti-radicalaires du fait de sa teneur en tocophérols.

Elle est également riche en phytostérols connus pour favoriser le maintien de la membrane cellulaire, améliorer la fonction barrière de la peau et freiner le vieillissement cutané.

La récolte des graines de baobab n'entraîne pas de préparation comme la culture de sésame. Réalisée en février, elle ne se superpose à aucune autre période de récolte de cultures.

La filière, encore récente, regroupe 300 productrices engagées dans le projet sésame avec l'OHVN.

baobab

Favoriser les conditions de vie des habitants

L'enjeu de cette filière est d'accroître l'activité agricole des villages de brousse. La valorisation des « pains de singe », renfermant les graines de baobab, s'inscrit notamment dans une diversification des revenus, pour les femmes. L'huilerie a aujourd'hui pour objectif d'augmenter toujours plus les débouchés de cette huile.

Ce programme se concrétise notamment par les actions suivantes :

-        Notre fournisseur s'est engagé à pré-financer l'intégralité du volume des graines achetées. Les prix sont reprécisés lors de chaque campagne avec les présidents des associations de producteurs et les animateurs villageois. Le prix d'achat fixé se situe en dessous des cours mondiaux et est supérieur aux prix d'achat constatés sur les marchés traditionnels.

-        Les productrices de sésames bénéficient de l'accompagnement et du support technique des producteurs notamment par l'OHVN : fourniture permanente par tous moyens, y compris financiers, d’appui technique, d’aide à l’encadrement, de formation à l’Agriculture Biologique et durable et aux cahiers des charges d'agriculture biologique et de commerce équitable, de soutien à l’organisation, à la gestion et à l’activité de techniciens autochtones.

L'OHVN a également acheté un moulin destiné au village de Katiola, qui permet aux femmes de diminuer le temps passé à la préparation des farines. Cette phase est préalable à l'obtention de l'huile.

-        Le suivi et la traçabilité des productions de sésame, karité et baobab grâce au développement d'un outil informatique en partenariat avec l'OHVN : le Système d'Information Géographique (SIG), permettant de gérer la traçabilité des trois productions. Cet outil permet de réaliser un suivi statistique de l'évolution des rendements des cultures et de relever les bases d'un cadastre pour les villages.

Les responsables de l'Office réfléchissent aujourd'hui à mettre en place des zones biologiques sur les territoires où les projets associent les cultures du sésame, du baobab et du karité.

Fondation Emile Mali

En choisissant cette huile de baobab, les laboratoires E.V. Roig favorisent l'accroissement de l'activité agricole des villages de brousse, et la diversification des revenus pour les femmes.

 

Huile de Baobab bio équitable certifiée bio par Ecocert


Newsletter
Recevez toutes les offres, informations et exclusivités de la boutique.